B-Fast participe à un exercice de l'OTAN en Moldavie

Protection civile
Services incendie
Missions internationales
Formations
Bruxelles, le 29 août 2011 : Une équipe B-Fast (Belgian First Aid & Support Team) de 53 personnes issus des services d'incendie, de la Protection Civile, de la Défense et la Santé Publique participe du 29 août au 2 Septembre 2011 à un exercice en Moldavie organisé par l'EADRCC (Euro-Atlantic Disaster Response Coordination Centre), l'instrument de gestion de crises civiles de l'OTAN (Organisation du Traité de l'Atlantique Nord).

Ils s'entraîneront à l'assistance à la suite d'un séisme simulé, avec 26 autres équipes nationales. B-Fast s'entraîne au moins une fois par an à grande échelle, et tous les deux ans lors d'un exercice international.

L'OTAN organise l'exercice afin de tester et d'améliorer la coordination internationale de l'assistance par 27 équipes d'autant de pays, de sorte qu'elle se déroule encore mieux lors d'incidents réels. Comme lors de situations d'urgence réelles à l'étranger, les participants doivent pouvoir prouver au cours de tels exercices que :

  • Ils sont prêts à partir à courte échéance;
  • ils sont en mesure d'organiser et de coordonner efficacement les opérations de secours;
  • ils connaissent les procédures et techniques à suivre;
  • ils peuvent travailler avec leurs homologues étrangers;
  • ils disposent des compétences nécessaires pour, par exemple, détecter et sauver les victimes.

B-FAST est un partenariat entre les services du Premier Ministre et les le SPF Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au Développement ; Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement; Intérieur; Budget, et la Défense. B-FAST a été créé en 2003. Cette structure permanente permet une aide d'urgence rapide et efficace aux pays frappés par une catastrophe. L'activation de B-Fast nécessite que le désastre soit d'une ampleur telle que les services d'assistance du pays touché ne suffisent plus à fournir l'aide nécessaire ; que les autorités du pays touché demandent de l'aide à la Belgique ou au moins à la Communauté internationale, et qu'il n'y ait pas de conflit armé dans la région touchée.

USAR

L'équipe B-Fast participant à l'exercice en Moldavie se compose d'une équipe mixte dirigée par Patrick Broeckx, Chef d'unité adjoint de l'Unité Opérationnelle de la Protection Civile à Ghlin, une équipe de 33 membres USAR (Urban Search and Rescue) de la Protection Civile et des pompiers, et une équipe médicale de quinze volontaires de différents hôpitaux belges.

L'équipe USAR comporte onze agents de la Protection Civile et dix-huit pompiers de onze services d'incendie différents. Ils sont spécialisés dans la recherche, la localisation et le sauvetage de survivants ensevelis sous les décombres des bâtiments effondrés. Pour cet exercice, ils disposent d'équipement spécialisé tels que des caméras télescopiques, des appareils d'écoute, des perceuses et des coussins de levage. Ils ont suivi les mêmes formations de base que leurs collègues des autres pays et peut donc collaborer harmonieusement avec eux.

L'exercice a été préparé en étroite collaboration entre le Centre de Connaissances Fédéral pour la Sécurité Civile, la Direction générale de la Sécurité Civile et les autres départements B-FAST.

Scénario de l'exercice de l'OTAN en Moldavie (SIMULATION)

Le 25 août 2011 à 4h30 du matin, un tremblement de terre en Roumanie avec une magnitude de 7,5 sur l'échelle de Richter touche également la Moldavie voisine. Plusieurs bâtiments ont été détruits ; des gens sont blessés, ont disparu et / ou sont sans abri ; des lignes électriques, des installation de distribution d'eau et des routes sont endommagées ; des fuites de substances toxiques provenant d'installations industrielles sont signalées. Le 27 août 2011, le ministère des Affaires intérieures de la Moldavie décide de demander l'assistance de la communauté internationale. Vingt-sept pays répondent à la demande et coopèrent pendant une semaine afin de faire face de la façon la plus efficace aux suites du séisme.